Pierogi z kapusta i pieczarkami


Allez, un autre test de produits congelés, mais là, d’une toute autre catégorie: on passe de l’industriel cheap “Choix du président” à l’élégante imperfection du fait à la main par une vieille Polonaise aveugle (bon, j’invente, là, mais je l’imagine très bien, assise devant sa table, un rayon de soleil entrant par la fenêtre et traversant un nuage de farine en suspension dans l’air. De ses vieux doigts boudinés, elle façonne de main de maître les petits chaussons farcis qui de choux, qui de patates, qui de viande hachée à la main… oui, vous avez raison, passons…). Donc, ce soir, j,ai décidé de tester les pierogis maison de la pâtisserie Wawel, une institution à Montréal qui a depuis quelques années pignon au marché Jean-Talon (entre autre). Ils font maintenant des pierogis (12 pour 5$) et même, attention… de la soupe de tripes (ça, c’est pour la prochaine fois!). Trois saveurs (j’ai tiré les vers du nez au pâtissier charmant mais pas très souriant: je vous présente donc les trois saveurs dans l’ordre de très meilleur à meilleur):

Numéro 1: Pierogi au chou et aux champignons.
Numéro 2: Pierogi à la viande
Numéro 3: Pierogi au fromage et aux patates
Pour la préparation, c’est plus que simple: on amène de l’eau salée à ébullition, on y jette les pierogis, on brasse pour qu’ils n’adhèrent pas au fond et on laisse cuire un petit 2 minutes (pas trop longtemps, ils pourraient éclater et on ne veut ABSOLUMENT PAS perdre une minimiette de la farce délicieuse). On sert simplement nappé de crème sure et si le coeur nous en dit, de paprika hongrois fort et de persil plat haché. Verdict: UN DÉLICE!!! J’ai acheté cette fois (car il y en aura d’autres) les pierogis chou et champignons, je vous dirais que le chou domine vraiment, mais que c’est tout en délicatesse, c’est léger, et même la crème sure ne donne rien d’écoeurant à l’ensemble. C’est très rare que je dis ça mais j’étais presque frustrée à la fin de mon plat, car j’en aurais mangé facilement le double.
Je donne un bon 9/10 à ces pierogis, sans hésiter! Pourquoi pas 10? Pour la bonne raison que le prix est un peu élevé, surtout pour une farce aux ingrédients si peu dispendieux, mais avouons que pour du fait main, ça s’accepte. Autre raison: 12, c’est vraiment un chiffre batard! C’est un peu trop pour une personne, pas du tout assez pour deux. Je vous conseille donc, pour un plat principal, d’opter pour 10 à 12 pierogis par tête de pipe. La prochaine fois, je fais le test avec les pierogis de la petite épicerie/charcuterie Balkani, cise elle aussi au Marché Jean-Talon.Je vous mets le lien vers le blog de Katia, qui a eu la patience de confectionner ces petites merveilles il y a quelques temps, chose que je me promet de faire d’ici peu. En attendant, vous pouvez aller fouiner de son côté, sa recette a l’air fameuse, la farce étant au fromage et aux pommes de terre.