Technique pour se sentir moins coupable quand on fait des brownies en boîte…

Bien oui, je ne sais pas trop pourquoi, mais j’ai acheté il y a quelques semaines un paquet de brownies en boîte de marque “Betty Crocker”. Pas que je sois sceptique, mais je suis certaine que notre adorée Betty n’a pas les même critères que moi côté nutrition, et la boîte m’énerve à chaque fois que j’ouvre l’armoire. Deux solutions: la jetter (mon chum s’en rendrait compte, j’aurais l’air d’une joyeuse instable impulsive qui jette l’argent par les fenêtres, donc, je ne retiens pas cette idée) ou bien l’améliorer. Bon, pas question que je sorte encore aujourd’hui, alors ce sera une amélioration très très “moyens du bord”. En premier lieu, hop, je ne mets pas d’huile, c’est déjà ça! Bon… j’ajoute ensuite deux vieilles bananes écrasées, une demi tasse de dattes, 1/2 tasse de noix de coco, 1/4 de tasse de germe de blé et 1/4 de tasse de farine davoine (j’en aurais mis plus mais rupture de stock). Bien entendu, j’avais tout de même fait un survol rapide des choix de Betty en terme de brownies et choisi ceux qui me semblaient, sans avoir l’appelation “santé” (des brownies “santés” de Miss Crocker? Bien oui, c’est ça…), les moins dégueulasses niveau garniture. Mon choix s’est arrêté sur le “Mélange Suprème Brownies Fudge chaud” (c’est du français, ça?), donc, pas une tonne de glaçage sur le dessu, mais juste un genre de “fudge” pour zébrer l’oeuvre.Avec tout ce que j’ai ajouté, je ne crois pas que ce soit moins calorique que la version régulière, mais au moins, je me sentirai moins coupable au troisième morceau…
Verdict: non, je ne me sens pas moins coupable au troisième morceau, mais ça a définitivement gagné niveau texture et goût selon mes critères!

Brownies semi-maison banane, dattes et noix de coco
1 boîte de brownies du commerce (moi: fudge chaud de Betty Crocker)2 oeufs1 c. à soupe d’eau2 bananes écrasées1/2 tasse de noix de coco1/4 tasse de germe de blé1/4 tasse de farine d’avoine1/2 tasse de dattes hachées
Préchauffer le four à 350. Mélanger tous les ingrédients (sauf le sachet de fudge, vous aurez compris) dans un bol sans trop remuer (selon les indications sur la boîte, il semble très important de donner 50 coups de cuillère…). Verser dans un moule huilé de 9 pouces, répartir le “pseudo-fudge” pétri 30 fois (rha là là, que c’est compliqué la pâtisserie!) en trois bandes sur la longueur, puis à l’aide d’un couteau, faire 4 traits sur la largeur pour bien zébrer tout ça (moi: un résultat pitoyable, j’ai du pétrir le sachet juste 12 fois, misère!). Faire cuire une trentaine de minutes. La coupe se fait mieux sur des brownies froids (bien entendu, je n’ai pas pu attendre, de là la finition médiocre…).