Touski pour des petits farcis


Je déteste profondément cette expression utilisée abondament en cuisine (je ne veux froisser personne), mais le terme “touski” (voulant très intelligement dire: tout ce qu’il reste, pffff, ça m’exaspère, ça me fait trop penser à un de mes anciens prof de cuisine!) est malheureusement très approprié pour ce qui va suivre… En effet, au fil des jours (et semaines), je me ramasse avec d’inombrables éléments dans mon frigo (et congélo) qui nécessitent un traitement quelconque leur faisant honneur. Bon bon, c’est vrai, j’achète impulsivement tout ce que je trouve “mignon”, “étrange” et “en spécial” qui croise ma route, mais dans les derniers temps, je me suis VRAIMENT laissé aller à cette mauvaise manie, et je me ramasse avec plein de trucs disparates au frigo, et je ne sais trop quoi en faire. Après un érintant brainstorming de 1 minute, j’en suis venue à la conclusion que j’étais mûre pour une “batch” de petits farcis. QUOI??? Vous ne savez pas ce que c’est? Pauvre de vous, c’est, oui, une recette classique niçoise (pour la petite histoire, cliquer ici, mais surtout, de grâce, comprenez que cette recette est une libre interprétation et non un crime de laise-farci) mais c’est SURTOUT une façon de passer ses restes très facilement et de faire manger des légumes à tous, car juste le nom “petit farci” fait frémir de bonheur. Non mais, répêtez-le “pe-tit-far-ci”… mium! Ça ne peut qu’être bon! Qui dit “petit” dit mignon, raffiné (à part “petit con”, bien entendu), et qui dit “farci”, dit en général fromage, viande, cuisson lente, bonne odeur… J’ADOOOOORE les petits farcis! Ma soeur aime tellement ce nom qu’elle a décidé, pour fêter la nouvelle année, de manger celà comme plat principal, sans en savoir vraiment plus sur la composition de la chose. Juste le nom l’a convaincue, alors imaginez si elle avait en plus eu en tête que c’était santé (enfin, relativement…) et économique!!! Elle en aurait mangé tous les jours de l’année, c’est certain…

Le principe du petit farci? Des légumes qui traînent au frigo (courgette, aubergine, oignon, tomate, poivron, artichaut et autres) blanchis, creusés, et farçis d’un mélange à votre goût, puis cuits au four. Moi, je prends toujours la chair prélevée des légumes, je la coupe en dés, je la fais revenir dans un peu d’huile d’olive avec la viande de mon choix (hachée ou coupée finement au couteau, on peut même utiliser de la viande qui nous reste d’un autre repas, volaille ou viande blanche ou rouge ou pourquoi pas, sacrilège du tofu en miettes…) et je mets le tout dans mes légumes, que je fais cuire sur un fond de sauce tomate maison minute. C’est délicieux, on accompagne le tout de pâtes aux oeufs, par exemple, et on est aux oiseaux car on vient d’économiser!

Petits farcis (libre interprétation)

Sauce tomate minute

1 boîte de tomates italiennes entières de 796ml

1 oignon haché

3 gousses d’ail hachées

1 c. thé d’herbes de Provence

1 feuille de laurier

poivre et sel au goût

1 c. soupe d’huile d’olive

Faire revenir l’oignon et l’ail dans l’huile d’olive, ajouter les autres ingrédients, amener à ébullition, réduire le feu, laisser mijoter 20 mn à 30 mn, retirer la feuille de laurier, passer au robot/mélangeur/bras mélangeur pour obtenir une texture lisse (vous pouvez ajouter un verre de vin rouge ou blanc quand les oignons sont cuits, et faire réduire un peu avant d’ajouter les tomates. Vous pouvez aussi utiliser du basilic plutôt que des herbes de Provence).

Préparation des légumes

Légumes petit format de votre choix. Compter selon la taille entre 4 et 5 légumes par personne en plat principal…

Par exemple: petites aubergines, mini courgettes (ou courgettes coupées en tronçons et placées à la verticale), petits poivrons, oignons pas trop gros, artichauts, tomates pas trop grosses, gros champignons ou portobellos etc.

Amener à ébullition une marmite d’eau salée. Y plonger les légumes entiers et laisser blanchir entre 7 et 10 minutes, selon la grosseur et la variété des légumes. Ne pas faire blanchir les tomates et les champignons. Vous pouvez faire blanchir les aubergines (moi, j’aime moins, elles fripent) et les courgettes mais pas trop longtemps. Égoutter, laisser tempérer. Couper un chapeau au 1/3 des légumes (sauf les artichauts qui devront plutôt être coupés à la demi). Vider délicatement à la parisienne les légumes. Garder la chaire des légumes, sauf celle des artichauts car c’est principalement du foins, et la hacher. Pour l’oignon, c’est important de garder au moins deux couches extérieurs pour que la farce tienne bien.

Farce et montageChaire des légumes hachée finement (il faut de l’oignon, si vous n’en avez pas fait en petit farci, prenez un oignon complet et hachez-le).450g de viande hachée ou de saucisse dont on enlève les boyaux (moi: saucisse à la bière de chez Porc Meilleur)(Si on ne prend pas de saucisse: fines herbes, ail, épices, sel, poivre, muscade, piment broyé etc. selon le goût qu’on veut donner à la viande. On peut même aller vers le cumin, la coriandre, la harissa…)1 c. à soupe d’huile d’olive2 c. à soupe de chapelure4 c. à soupe de parmesan râpé finementDans une poèle, faire revenir les légumes dans l’huile, ajouter la viande et laisser cuire entièrement. Ajouter les assaisonnements choisis et la chapelure.Dans un grand plat, verser la sauce tomate. Poser délicatement les légumes les uns à côté des autres. Les farcir équitablement à la cuillère. Garnir d’un peu de fromage parmesan, puis remettre les chapeaux (sauf bien entendu pour les artichauts). Couvrir d’un papier aluminium et cuire au four 30 à 45 minutes. Retirer le papier aluminium à la fin de la cuisson pour faire gratiner les légumes sans chapeaux.
Se cuisine d’avance, est meilleur le lendemain.

Délicieux avec des nouilles aux oeufs juste assaisonnées d’un peu de beurre, de poivre et de fleur d’ail ou encore de riz basmati.