Une soupe pour Marcel!


Alors pour notre cher Marcel qui aime tant la soupe, je vous offre cette très sympatique recette toute simple mais vraiment goûteuse, qui est, pour la petite histoire, grandement inspirée de celle d’un merveilleux petit restaurant mexicain à deux pas de chez moi, le El Sombrero (allez voir les commentaires pour vous convaincre. Seul bémol: un peu plus cher que certains endroits “à la mode”, mais vraiment plus authentique qu’ailleurs, et avec quelques bières, la facture grimpe vite… Aussi, le serveur a un peu de mal à parler français mais il fait tant d’efforts qu’on le lui pardonne bien). Pour nous, c’est LA soupe qui a détronné la fameuse tonquinoise lors des lendemains difficiles post-soirées trop arrosées. Bon, Marcel ne sera peut-être pas inspiré par cette recette, mais c’est surtout un clin d’oeil à celui pour qui un repas sans soupe n’est pas un repas, et aussi à son fils, alias “la mouette”, qui par esprit de contradictions dit ne pas aimer la soupe (oui oui, c’est pour ça que tu raclais les fonds de tuperwares quand nous vivions ensemble…).
Soupe poulet et riz à la mexicaine2 poitrines de poulet pochées dans 1 litre d’eau salée (garder l’eau)2 litres de bouillon de poulet1 à 2 c. à thé de curcuma2 tasses de riz basmati (ou autre) cuit1 boîte de 371 ml de maïs en grain égoutté ou mieux, congelé ou encore mieux, frais1 oignon blanc haché finement1 petit bouquet de coriandre fraîchesel et poivre au goûtQuartiers de lime pour servir (bien important)
Éffilocher le poulet finement. Mélanger dans une grande casserole le bouillon, l’eau de cuisson du poulet (la passer au tamis fin pour enlever les impuretées), le curcuma au goût, le riz, le poulet et le maïs. Réchauffer, ajuster les assaisonnements (sel et poivre), ajouter l’oignon cru et la coriandre et servir immédiatement accompagné de quartiers de lime. Presser un quartier de lime par bol, ou plus si affinité.