Bouchées thaïlandaises “sweet and sour” de porc sur feuilles de bétel (ou la lôt)


Voilà LA bouchée de mon repas asiatique qui m’a le plus renversée: quelle découverte fascinante que le la lôt! En fait, dans la recette d’origine, on devait utiliser des feuilles de bétel pour servir de support aux bouchées. J’ai uniquement trouvé des feuilles de la lôt, qui on doit se le dire, ressemblent à s’y méprendre à des feuilles de bétel (sauf qu’elles sont plus tendres à ce que j’ai cru comprendre de l’aide appréciée de la blogueuse Manon).
La grosse grosse différence entre ces deux plantes? C’est que le la lôt, contrairement au bétel, se mange cru. Ainsi, on a pu déguster les bouchées entières, garniture et support inclus et le mélange des saveurs et ABSOLUMENT INCROYABLE! Je ne sais pas trop comment définir le goût du la lôt… un mélange de verdure, de parfum exotique et de poivre.
Le mélange de viande caramélisée, légèrement épicé, sucré, l’acide de la pulpe de tamarin, avec le parfum puissant des crevettes séchées et le croquant des arachides grillées n’est pas en reste: quelle explosion de saveur toute en finesse, c’est… étrange et envoûtant comme mélange, à faire et refaire, juste pour voir le visage intrigué de mes invités!
Bouchées thaïlandaises sur feuilles de bétel (ou la lôt) : miang kham (16 bouchées)
2 c. à soupe d’huile d’arachide (moi, moins)4 échalotes asiatiques finement tranchées (moi, 2 oignons)2 gousses hachées150g de poulet ou porc émincé2 c. soupe de sauce poisson1 c. soupe de purée de tamarin*1 c. soupe de crevettes séchées, écrasées au mortier2 c. soupe de sucre de palme1 cm de gingembre frais, râpé2 piments oiseaux finement tranchés (graines et membrane blanche enlevés)1 c. soupe de cacahuètes grillées, hachées1 c. soupe de coriandre hachée16 feuilles de bétel ou la lôtquartiers de citron vert, pour servir
Chauffer l’huile, faire revenir l’échalote et l,ail, puis la viande jusqu’à ce qu’elle soit opaque. Ajouter la sauce poisson, la purée de tamarin, les crevettes, et le sucre de palme. Laisser cuire jusqu’à ce que le mélange devienne marron et collant. Ajouter le gingembre, les piments, les cacahuètes et la coriandre.
Disposer les feuilles de bétel (ou la lôt) sur un plat et déposer un peu de mélange au centre de chaque feuille. Servir avec des quartiers de citron vert (on mange la feuille si il s’agit de la lôt, on ne la mange pas si il s’agit de bétel).*La pulpe de tamarin: on peut acheter de la purée de tamarin et la diluer légèrement avec de l’eau bouillante pour pouvoir plus facilement retirer les graines en passant le tout dans une passoire fine