Tartinade à l’huile d’olive bien beurrée demi salée pour remplacer le beurre


J’ai toujours été une folle du pain beurré.
Alors que je pourrais ne vivre en cuisine qu’avec de l’huile d’olive et de l’huile de canola, sur ma baguette, sur mon pain croûté, sur mes toasts de pain multigrain, ce qu’il me faut, c’est du beurre et rien que ça! Ne me parlez surtout pas de margarine, même à l’huile d’olive, il y a et il restera toujours cette odeur de… je ne sais pas, une odeur qui n’évoque absolument rien de réjouissant pour moi ou de gourmand.

Jusqu’à maintenant, je choisissais plutôt que de manger mon pain tout nu sans beurre ou avec de l’horrible margarine (raisons de santé oblige) de ne pas en manger du tout la plupart du temps. Que voulez-vous, le beurre me fait un peu culpabiliser, j’ai l’impression d’embeurrer mes artères volontairement. Si, si seulement il pouvait être “un peu moins pire”, si seulement il pouvait être “un peu santé”, là je tartinerais, là je ne le mangerais plus en cachette en me disant stupidement que si personne ne me regarde, alors c’est comme si je ne l’avais pas mangé (j’espère que mon médecin ne suit pas ce blog… ni mon psychiatre à bien y penser).
Donc, en feuilletant un livre que ma soeur m’a prêté, j’ai découvert une recette qui, en fait, est plutôt juste une idée, mais une sacré bonne! Une tartinade maison moitié huile d’olive, moitié beurre salé, ce qui donne à la finale, une tartinade semi-sel à l’huile d’olive fruitée et au bon goût de beurre. Le meilleur des deux mondes, je vous le jure!

En plus, la texture est celle de la margarine, bien tartinable, si on utilise un mélange d’huile d’olive et d’huile de pépin de raisin, comme je l’ai fait. Juste de l’huile d’olive, ça doit être un brin plus ferme.

Attention, par contre, il ne faut pas laisser cette tartinade bien longtemps sur le comptoir: elle devient alors rapidement molle (texture yaourt, comme sur les photos dans la petite cuillère chinoise, là c’était avant de mettre au frigo).
On peut utiliser la tartinade en cuisine, bien entendu, mais bon, pour la pâtisserie, on repassera, quoi qu’un sablé au léger goût fruité d’olive, ça ne doit pas être dégueu…
Tartinade demi sel à l’huile d’olive et au beurre
100g de beurre salé100g d’huile d’olive ou de mélange moitié-moitié d’huile d’olive et d’huile de pépin de raisin
* pour une tartinade aromatisée, des zestes de citron, du poivre concassé, de l’ail haché finement, des herbes de Provence, du pesto, de la pâte d’anchois, des herbes salées su Bas du fleuve etc.
Pulser l’huile et le beurre au robot ou au bras mélangeur jusqu’à l’obtention d’une crème homogène, de la texture du yogourt. Ajouter des ingrédients aromatiques au goût au besoin. Couler dans un contenant refermable en verre, en céramique ou en plastique, et placer au frigo. Garder au réfrigérateur.
Source: Idée chipée dans un livre à la couverture abominable, criarde, absurde et laide comme seuls nos voisins du Sud peuvent avoir l’idée de commercialiser: The eat-clean diet Cookbook, de Tosca Reno. Attention, par contre, ne vous laissez pas rebuter par la laideur de la page couverture, le livre regorge d’idées excellentes et de recettes qui somme toute semblent bonnes et intelligentes pour un livre de recettes santés genre “régime”.