Le mystère du pâté de foie…

Le secret d’un pâté de foie maison vraiment délicieux? Une tonne de beurre… et j’exagère à peine! Cette mousse de foie de volaille est un délice et en plus, c’est ultra simple à faire et très rapide, on peut en faire de grosses quantités à la fois ainsi que plusieurs saveurs. On a qu’à présenter le tout dans des ramequins ou des terrines et voilà, on est le centre d’attention pour toute la soirée du nouvel-an, les vieilles tantes malcommodes et autres adolescents blasés virevoltant à nos côtés en chantant nos éloges jusqu’à 4 heure du matin. Bon, peut-être serait-il mieux dans ce cas de ne pas apporter nos fabuleuses mousses de foie de volaille dans les partys de famille, mais je vais tout de même vous offrir la recette! Encore une fois, elle est tirée d’un livre de Pinard, et encore une fois, je l’ai modifiée en enlevant un peu de beurre (oui oui, elle en contenait plus au départ!) et de détails.

Mousse de foie de volaille, recette de base
500g de foies de poulet dénervés (ou canard, pintade, ou même un mélange avec des foies de lapin)1/2 oignon hachédu bouillon de poulet pour couvrir les foies400g de beurre salé1/2 boîte de consommé de boeuf température pièce
Dans une petite casserole, couvrir les foies et l’oignon de bouillon froid. Amener à ébullition doucement et laisser à peine mijoter entre 5 et 7 minutes en brassant un peu afin que les foies cuisent tout en restant légèrement rosé à coeur. Passer au tamis (garder un peu de liquide pour détendre la mousse au besoin plus tard), puis passer au mélangeur, au robot ou au bras mélangeur avec le beurre jusqu’à obtenir une texture très lisse. Rectifier l’assaisonnement (en principe, c’est assez salé grâce au beurre et au bouillon) et mettre dans des ramequins en laissant un espace de 1 cm et réfrigérer au moins une heure. Après une heure, couler sur le dessu un peu de consommé et réfrigérer à nouveau, le consommé se gélifira en peu de temps.
Si vous voulez ajouter de la saveur, séparer la préparation dans des bols avant de la mettre dans les ramequins, et ajouter à chaque préparation différents assaisonnements tels que:
PortoCidre de glaceCognacDés de figues sèches réhydratées dans un vin liquoreuxPistachesTrois poivres moulus grossièrementPoudre d’ail et fines herbesNoisettes et mini dés de pomme sautée
Si vous choisissez cette option (je vous le recommande), il est préférable (et drôlement plus esthétique) de déposer sur la mousse au moment de la mettre au frais la première fois quelques éléments décoratifs vous indiquant la “saveur” de chaque ramequin. Par exemple, une branche de thym, des grains de poivre, des pistaches entières, une feuille de laurier, une tranche de figue fraîche etc. Quand vous couvrirez le tout de consommé, l’effet sera impeccable.