Boules de coton en pot : l’impensable arrive avec le secret du jardinier !

Si vous voulez des plantes saines et prospères, essayez  les boules de coton  ! Grâce à cette astuce secrète, les pépinières du monde entier transforment chacun de leurs pots en un véritable miracle.

Combien de doutes s’accumulent dans l’esprit d’une  Up Woman  qui a du mal à acheter un nouveau bouquet de fleurs pour embellir son espace de vie, et ils ressemblent plus ou moins à ceci :

  • À quelle fréquence dois-je arroser ?
  • Quel engrais utiliser ?
  • Comment éviter les mauvaises herbes gênantes ?
  • Et si je dois le rempoter alors ? Comment dois-je procéder?

Il n’y a qu’une seule réponse à toute cette série de questions :  quelques cotons-flocons suffisent !

Curieux d’en savoir plus ? Commençons!

Boules de coton en pot : l’impensable arrive avec le secret du jardinier !

En y regardant de plus près, le coton n’est rien de plus qu’une  éponge naturelle :  il stocke les liquides et les libère lentement pendant des heures, mais se décompose rapidement en quatre semaines environ et se transforme en engrais.

Partant de ce constat, il suffit d’entourer le vase d’une série de fagots très proches les uns des autres. Arrosez-la et laissez la magie opérer : la plante reçoit la bonne nutrition et reçoit le parfait pourcentage d’humidité, en même temps la présence de coton empêche la multiplication des mauvaises herbes.

Pensez cependant  à le positionner à l’écart du tronc, tout au bord du contenant, pour éviter que les racines ne pourrissent à cause de l’excès d’eau.

En peu de temps, vous remarquerez une dégradation progressive des boules qui fertilisent le sol et  libèrent du phosphore, de l’azote  et  du potassium,   les principaux nutriments de vos semis. Cela le rendra luxuriant et fleuri.

Utilisez-le également en décantation  .  Créez une couche de terre, une couche de boules de coton sur les côtés et encore de la terre. Saisissez ensuite la plante par les racines et retirez-la de l’ancien pot. Placez-le dans le nouveau et ajoutez plus de terre si nécessaire. Le coton emmagasine l’humidité et permet au buisson de prendre soin de lui-même sans se blesser.

Génial, non ?